Jeux Kali’na 2011 L’art… et la manière amérindienne

Il y a ceux qui, ce week-end, ont assisté aux Premières rencontres autochtones à Cayenne. Puis il y a les autres. Ceux qui ont pris la route de l’ouest, direction Awala-Yalimapo, pour se rendre aux 7e Jeux Kali’na. Au programme : course de pirogue, grimper de cocotier, ou encore tir à la corde… Bref, de la souffrance, des cris de guerre, des grimaces en plein effort et aussi quelques bonnes tranches de rigolade. Mais si certains ne sont venus que pour « participer » et s’enfiler quelques gorgées de cachiri, d’autres n’avaient qu’une seule chose en tête : la victoire.

Pour faire honneur à l’art et à la culture amérindienne ce week-end, il fallait se lever tôt, se coucher tard, ou mieux encore, posséder le don d’ubiquité. Alors qu’à Cayenne se tenaient les premières Rencontres des peuples autochtones, la commune d’Awala-Yalimapo, elle, organisait la 7e édition des Jeux Kali’na. Une bien belle et double occasion de faire couler à flots le cachiri. Mais il fallait donc choisir. Et c’est ce qu’ont fait près de 250 sportifs, plus ou moins expérimentés et plus ou moins amérindiens, en prenant la route de l’ouest. « On a réuni 25 équipes , dont certaines sont venues de Cayenne, Rémire, Macouria et Kourou », se félicite Franck Appolinaire, chargé des affaires culturelles à la mairie ...

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 83% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement