Communiqué Desserte maritime de la Guyane

image001Depuis le 20 mars, et devant l’impossibilité de travailler sur le terminal portuaire : •    6 navires porte-conteneurs n’ont pu décharger leur fret pour la Guyane, ce qui représente plus de 1 000 conteneurs pour environ 15 000T de fret qui ont été débarqués dans des ports de substitution au Surinam, à Trinidad-et-Tobago et aux Antilles françaises . •    Plus de 300 conteneurs (dont 40 réfrigérés) soit environ 4 500T de fret restent toujours en souffrance sur le terminal portuaire. •    Après la levée le 02.04 du barrage bloquant les voies d’accès au port, le travail n’a pas repris en raison du mouvement social qui est toujours en cours. •    Deux navires transportant des conteneurs prioritaires en rapatriement (dont des produits de première nécessité, médicaments, matériel médical et de l’alimentaire frais en limite de DLV) n’ont pu être opérés au port et ont fait machine arrière. •    Les ports de substitution arrivent à saturation et n’ont plus capacité à recevoir le fret guyanais et notamment les conteneurs frigorifiques. De ce fait, les conteneurs qui ne peuvent plus être déchargés dans les ports de substitution resteront à bord pour être présentés à la touchée suivante, soit 1 mois et demi plus tard. •    Lundi 10 avril et mercredi 12 avril, les compagnies maritimes tenteront, de nouveau de toucher Dégrad-des-Cannes. A bord du CONTSHIP NEW de lundi se trouvent 102 conteneurs dont 21 réfrigérés ; A bord du MARFRET GUYANE se trouvent 317 conteneurs dont 58 réfrigérés, plus une capacité évaluée à 2 000T de rapatriement du fret guyanais sur les 15 000T actuellement en souffrance aux portes de la Guyane. La situation actuelle au port de commerce doit être prise en compte au regard de ce qu’elle engendre pour l’approvisionnement de la population d’une part et pour la sauvegarde de l’activité de l’ensemble des acteurs économiques du territoire d’autre part. L’Union Maritime et Portuaire de Dégrad-des-Cannes appelle précisément et de manière urgente à une levée du blocage afin que les navires soient déchargés, et les conteneurs urgents évacués du terminal portuaire. Contact : [email protected]  
L’Union Maritime et Portuaire de Guyane regroupe, à l'exception de l'établissement public du Grand Port Maritime de Guyane, l'ensemble des entreprises qui, dans le département de la Guyane, constituent la filière du transport maritime : −      Pilotes maritime des ports et rivières de la Guyane −      Agents maritimes et consignataires −      Armateurs −      Entreprises de manutention portuaire −      Transitaires et commissionnaires en douane −      Transporteurs terrestres

Nos lecteurs ont lu ensuite

X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement