Holî, à la rencontre de la communauté hindoue de Guyane Premier prix catégorie article

Ce n’est pas un jour comme les autres ! Au cœur des temples de Guyane, règne une ambiance pour le moins particulière aujourd’hui en ce mercredi 27 mars 2013. Nous avons été invités à un événement culturel et religieux hindou, Holî (Phagwah), parfois connu sous le nom de « Fête des couleurs ».
Nous sommes allés au temple de Matoury (Sev Ashram Sangh), puis de Mont-Lucas (Shri Krishna). Suivez-nous dans notre découverte ! Arrivés au temple de Matoury vers midi, nous avons pu assister à la cérémonie et aux festivités. Mais écoutons tout d’abord M. Suresh, un des membres du temple de Matoury, qui a été notre guide et a accepté de répondre à nos questions : « Depuis quand célébrez-vous cette fête en Guyane ? Est-ce que la célébration de Holî a évolué ? Faut-il mettre du blanc pour ce jour ? Est-ce qu’il y a d’autres fêtes hindoues que vous célébrez aussi, ici, en Guyane ? » « Nous avons commencé à fêter Holî en Guyane vers 1991. C’était la première fois que cette fête était organisée, ici, et cela dure depuis 22 ans, c’est-à -dire, tous les ans, jusqu’à maintenant. C’est une fête joyeuse, c’est tout heureux, et c’est vraiment de la couleur. C’est de la joie ! C’est une fête où l’on oublie tous les mauvais esprits, les mauvaises pensées. Pour ce qui est de son évolution, cela n’a ...

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 87% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement