Soubresauts volcaniques dans les Petites Antilles

Après plus de quarante-deux ans de sommeil, la Soufrière de Saint-Vincent-et-les-Grenadines est entrée en éruption en avril dernier. Et depuis quelques mois, le Kick’em Jenny, au nord de la Grenade, et la Montagne Pelée, à la Martinique, montrent eux aussi des signes d’activité. Une simple coïncidence ? Doit-on craindre des éruptions volcaniques en chaîne ?

 

carte2

Que se passe-t-il dans le sud des Petites Antilles ? Le 9 avril dernier, à 8 h 41 heure locale, la Soufrière de Saint-Vincent-et-les-Grenadines entrait en éruption après plus de quarante-deux ans de sommeil. Une explosion propulsait à 8 kilomètres de haut une épaisse colonne de cendres et de gaz. Le début d’une longue série… Car entre le 9 et le 22 avril, au moins 32 autres ont en effet été enregistrées. Les plus violentes ont envoyé leurs projections plus haut encore, jusqu’à une vingtaine de kilomètres d’altitude !
Emportées par les vents, les cendres grises sont peu à peu retombées sur Saint-Vincent et les Grenadines mais aussi les îles voisines de la Barbade, de Sainte-Lucie et même de la Martinique. Plus problématique encore, les panaches ont fini par s’effondrer sous leur propre poids, engendrant des nuées ardentes (mélanges incandescents de gaz et de cendres) qui ont dévalé à grande vitesse les pentes du volcan détruisant tout sur leur passage.

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 88% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement