Un projet territorial de stockage des poubelles sous zones d’ombre

Alors que les conclusions de la commission d'enquête publique sur le projet de centre d'enfouissement des déchets ménagers et amiantés du groupe français Séché à Kourou sont attendues, Boukan s'est penché sur l'argumentaire technique du projet et les avis d'institutions. Plusieurs éléments sont particulièrement saillants. Depuis 2016 le groupe français Séché environnement industrie projette de construire au cœur d'une zone agricole de Kourou un centre d'enfouissement de trois millions de tonnes de déchets ménagers et assimilés dont des résidus amianté.

 Soutiens et oppositions

Depuis plusieurs années la chambre d'agriculture demeure hostile à ce projet envisagé pour 2025-2026 qui bouleverserait le secteur agricole de Wayabo où vivent 24 familles lesquelles ont été attirées par la force publique depuis vingt ans pour participer à l'élaboration de ce qui devait être le premier lotissement agricole « labellisé » de Guyane... L'implantation d'un tel centre qui stockerait dans une fosse de 47 mètres de profondeur les déchets serait masqué par une enceinte arborée mais néanmoins visible dans les premiers « 800 mètres » alentour. Tout en sachant que les premières habitations se situent à 200 mètres et la première parcelle agricole à moins de 100 mètres. En phase d'exploitation, plus de trente poids lourds venus de 14 des 22 ...

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 89% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement