L’Observatoire des pêches de Wallis-et-Futuna donne un premier bilan

Dans le cadre du programme Protege, des observatoires des pêches ont été mis en place dans le Pacifique, en particulier à Wallis-et-Futuna et en Nouvelle-Calédonie. Ils répondent à un besoin qui se faisait ressentir depuis déjà plusieurs années en fournissant des données sur les ressources et les pratiques de ces deux territoires. «Avant la création de l’observatoire des pêches, il y a environ deux ans, il y avait très peu de connaissances sur l’état de la pêche et des ressources à Wallis-et-Futuna », explique Baptiste Jaugeon. Il est animateur sur le thème pêche et aquaculture du programme européen Protege au sein du service de la pêche de la Direction des services de l’agriculture de la forêt et de la pêche, à Wallis et Futuna. L’objectif de cet observatoire est d’apporter des connaissances pour alimenter les stratégies de gestion des ressources. Pour cela, il a tout d’abord fallu collecter des données. « Nous avions déjà une belle série temporelle grâce aux fiches de pêches, remises par les professionnels en échange de l’aide au carburant, débutée en 2006. » Et lorsqu’une enquête sur le budget des familles est menée par le bureau des statistiques sur plus de 1000 ménages wallisiens et futuniens, l’Observatoire en profite pour y inclure un questionnaire sur la pêche. La dernière enquête sur le sujet datant de 2005, les indicateurs ...

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 87% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement