Maladies tropicales : les pistes de recherches se diversifient

Arbovirus, leishmaniose, toxoplasmose, histoplasmose, la biodiversité guyanaise se révèle aussi par d'inquiétantes pathologies plus ou moins courantes. Nous sommes allés, avec l'aide du Centre d'étude de la biodiversité amazonienne, à la rencontre des chercheurs qui font avancer une Science médicale tropicale de plus en plus performante en Guyane.

Nul n’est besoin de souligner l’importance des maladies à vecteurs en Guyane. En 1763, les membres de “ l’expédition de Kourou ” ont découvert à leurs dépens que certaines facettes de la biodiversité étaient peu séduisantes. Décimés par la fièvre jaune, la dysenterie et le paludisme, ils ont eu à faire face à l’incroyable diversité des pathogènes présents en forêt amazonienne. Depuis, l’étude de l’épidémiologie des maladies infectieuses et de leurs remèdes, qu’ils soient “ bio-inspirés ” ou non, a été au cœur des recherches scientifiques en Guyane.

Du sang, du sang !

Les espèces animales sont impliquées à plus d’un titre dans les épidémies. Les petites bestioles suceuses de sang (hématophages) jouent naturellement un grand rôle dans cette tragédie. Les moustiques transmettent le paludisme, mais aussi des arboviroses (voir la chronique du Doc Lucho p74). Le vampire commun (Desmodus rotundus) a lui aussi une forte mauvaise réputation, non seulement pour sa mauvaise habitude de prendre des repas sanguins sans autorisation préalable, mais aussi parce qu’il transmet occasionnellement la rage desmodine. Il n’y a pas si longtemps que l’on connaît le rôle potentiellement néfaste de ces organismes vecteurs – leur rôle n’a été découvert qu’à...

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 93% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement