Kerguelen alerte sur le plus grand glacier français

À cause d’une sécheresse majeure qui s’est installée depuis les années 60 au-dessus des Kerguelen, la calotte Cook fond à une vitesse tristement record.
Kerguelen - Complet (© Insularis) NB_BAT_vecto« Les glaciers situés en bordure des régions de climat polaire sont extrêmement sensibles au changement climatique. Au cours des dernières décennies, ils ont détenu les records de perte de masse glaciaire à l’échelle du globe, avec des valeurs particulièrement extrêmes en Patagonie et sur l’archipel des Kerguelen, contribuant de manière significative à l’élévation du niveau de la mer », synthétisait en 2016, le site en ligne de l’Institut polaire français Paul-Emile Victor. Depuis plus de dix ans, il est établi par les scientifiques français et internationaux que la calotte Cook, située dans l’archipel de Kerguelen recule de manière importante depuis le milieu des années 60. Cette calotte qui se classe comme la zone englacée la plus vaste du territoire national a perdu 20 % de sa surface en quarante ans, publiait une équipe du Laboratoire d’études en géophysique et océanographie spatiales (Legos) de Toulouse et de l’Université de Zurich en juillet 2009. Le recul est deux fois plus rapide depuis 1991, pointait Étienne Berthier du Legos. Depuis ces conclusions alarmantes, le Cook connaît un regain d’intérêt de la part de la communauté scientifique qui tente de mieux analyser les ...

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 70% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement