Autour de la question de la chasse

Philippe Lucenay - Tchô danbwa Antoine Aouegui - Mama bobi Benoît de Thoisy -  KWATA Nyls de Pracontal -  GEPOG Eric Hansen  - Office national de la chasse et de la faune sauvage

La Guyane a du attendre le milieu des années 90 pour que le premier morceau de forêt soit interdit à la chasse. Selon certaines études scientifiques, le territoire fait aujourd’hui face à une raréfaction de certaines espèces de gibier. Dans le même temps, la règlementation évolue et selon certains, elle s’engage vers un encadrement plus stricte de la pratique.

Philippe Lucenay est le président de l'association de chasseurs "Tchô danbwa". Il répond ici « en tant que chasseur et non en tant que président ».

Antoine Aouegui dit Lamoraille est le doyen du Conseil consultatif des populations amérindiennes et businenge. En 1973 il fondait la toute première association « moderne » des chasseurs et pêcheurs du Maroni. En 1990, il a fondé l’association « Interculturalités et Citoyenneté » Mama bobi.

Benoît de Thoisy est le directeur de l’association d'étude et de protection de la nature. Nyls de Pracontal est le directeur du groupe ...

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 92% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement