Salon de l`agriculture 2015 Focus sur le Réseau d’innovation et de transfert agricole (RITA)

L’agriculture guyanaise rencontre depuis de nombreuses années des difficultés techniques, que ce soit dans les domaines des productions végétales et animales. En effet, le milieu équatorial présente de nombreuses spécificités en termes climatiques, de sols, … qui sont pour les producteurs des difficultés notables devant être surmontées. Cependant, le milieu naturel guyanais présente aussi de nombreux avantages tels que les températures ou encore sa biodiversité unique dont il est possible de tirer avantage pour produire plus et mieux.
En 2009, il a été fait le constat à l’occasion des Etat Généraux de l’Outre Mer que l’agriculture de Guyane (et plus généralement des DOM) accusait de nombreuses difficultés pour pouvoir se développer - difficultés bien supérieures aux territoires de métropole. Le gouvernement proposa à l’époque la création d’un institut technique spécifique aux DOM pouvant répondre aux enjeux des milieux équatoriaux et tropicaux. Une autre proposition fut finalement retenue : celle de développer un réseau regroupant les différents acteurs du développement agricole existant. Ces différents acteurs (recherche, instituts techniques, organismes de formation, organisations professionnelles agricoles, collectivités locales, Etat) se sont fédérés autour de projets d’innovation et de transfert de connaissances, pour répondre aux attentes techniques des producteurs des DOM. Fin 2011 le RITA (Réseau d’Innovation et de Transfert Agricole a été mis en place dans chaque DOM. Il est financé principalement par des fonds européens mais également par l’Etat ainsi que des collectivités territoriales. En Guyane, il comporte près de 40 partenaires, principalement localisés dans le département, mais aussi dans les Antilles, en métropole, en Colombie, en Brésil ou encore en Nouvelle-Calédonie. 7 projets y sont développés, axés sur les thématiques de la production animale, la production végétale, la gestion de la fertilité des...

Nos lecteurs ont lu ensuite

Il vous reste 70% de l'article à lire.
La suite est réservée à nos abonnés.
Vous avez déjà un compte ou un abonnement ? Se connecter
Souhaitez-vous lire cet article gratuitement ?
Créer un compte

Vous préferez lire Boukan en illimité ?
Je m'abonne
Logo payement
X
Le téléchargement des PDF des numéros n'est pas inclus dans votre abonnement
Envie de télécharger ce numéro au format digital ?

L'intégralité des articles et les PDF pour 29€ par an
Je m'abonne
Logo payement